13.- La défense de Shimada

Vidéo

Résumé

Après l'ouverture du score de la Shimada, Patty continua néanmoins d'encourager la New Team. Allan Crocker s'excusa pour le but encaissé mais ses équipiers le rassurèrent en étant confiant pour égaliser. Quant à la Muppet, elle était désormais menée 3 à 0 à la mi-temps ! Ses chances de disputer le championnat national étaient fortement compromises. De plus, les joueurs étaient complètement abattus. Soudain, ils entendirent leur capitaine. Celui-ci leur dit qu'il ne fallait jamais abandonner et qu'il allait rejouer avec eux mais à la seule condition qu'ils se montrent aussi agressifs que lui.

Mark Landers remplaça Gary Flanagan et Danny Mellow rentra aussi en jeu. C'est la première fois que Danny jouait avec son idole Mark. Ses partenaires doutèrent de son niveau mais Mark leur dit que le petit Mellow était meilleur qu'eux ... Les joueurs de la Nodole furent surpris de voir rentré Mark qui n'avait disputé jusqu'ici aucun match !

La réussite n'était pas du côté de la New Team avec Johnny Mason qui tapa sur la barre alors qu'Olivier réclamait la balle. C'était la dixième occasion manquée par l'ancien avant-centre de San Francis. Jack Morris fit la leçon à son attaquant. La Shimada, elle, jouait toujours de la même façon avec son gardien qui envoyait la balle loin devant. A la mi-temps, la New Team était menée 1-0. Peter Colby réprimanda ses troupes notamment au niveau de l'attaque où personne ne faisait des passes à Olivier Atton. Thomas Price voulut reprendre sa place mais l'entraîneur refusa.

La seconde mi-temps reprit sous la pluie. Il était impossible à la New Team de construire le jeu. Impossible de bien contrôler la balle, ce qui faisait grandement les affaires de la Shimada. En regardant les anciens scores de cette dernière, Thomas vit qu'il était très difficile de leur marquer un but. Sur une contre-attaque, la Shimada doubla la mise. Sans posséder de stars dans l'équipe, elle menait les grands favoris de la compétition.

La Muppet fit cavalier seule dans la seconde période avec quatre buts consécutifs de Landers, bien aidé par Danny Mellow. Ce dernier avait une admiration et une dévotion totale pour son capitaine. Ils étaient désormais qualifiés pour la finale.

Cela n'était pas le cas de la New Team qui n'avait plus que 15 minutes pour marquer au moins deux buts. Thomas demanda à nouveau de rentrer mais Peter Colby refusa toujours. Il voulait que son équipe redresse la barre et sache gérer les moments difficiles. Roberto Sedigno analysa parfaitement la situation : La pluie ralentissait les attaques de la New Team et nivelé le niveau des deux équipes puisque les "blanc et bleu" ne pouvaient utiliser leur technique, l'un de leurs points forts. De plus, toute la pression était sur les épaules de la New Team et la Shimada était focalisée uniquement sur Olivier Atton toujours très surveillé.

Néanmoins, Olivier parvint enfin à se défaire du marquage. Il frappa en déséquilibre. Le gardien relâcha la balle et un défenseur sauva sur sa ligne en l'envoyant en corner. La chance n'était toujours pas avec la New Team. La Stendton, les futurs finalistes, assistaient à la rencontre et se moquaient de la prestation de la New Team face à la modeste Shimada.

Olivier avait la rage. Il récupéra un ballon dans son camp et partit dans une série de dribble. Il donna la balle à Ben Becker qui l'a lui remit. Nouvelle une deux entre Atton et Becker et le numéro 10 de la New Team réduisait la marque d'un superbe ciseau acrobatique. Il restait 3 minutes de jeu pour au moins égaliser ...

Commander

Commentaires