20.- Une dure bataille

Vidéo

Résumé

La New Team attaqua pied au plancher la seconde mi-temps par l'intermédiaire de Ben Becker mais il fut stoppé de manière peu orthodoxe par Mark Landers. Le capitaine de la Muppet s'adressa même à Becker en lui disant qu'il allait lui montrer qui était le véritable patron. Danny Mellow adressa un centre à son grand ami qui redonna l'avantage à la Muppet (3-2). Toutefois, Allan Crocker n'avait pas été loin d'arrêter le tir. Tout le monde s'accordait à dire que le gardien de la New Team allait bientôt se montrer à son avantage ...

Pas le temps de savourer pour la Muppet que la New Team égalisa quasiment dans la foulée. Atton se débarrassa du marquage de ses adversaires par une feinte de corps et reprit de la tête un centre de Ben Becker (3-3). Le chassé croisé continua entre les deux équipes avec la Muppet qui prit à nouveau l'avantage après un but de l'inévitable Landers (4-3), ce à quoi répliqua Atton (4-4). Le spectacle était au rendez-vous !

Olivier Atton et Mark Landers se retrouvèrent une nouvelle fois face à face : cette fois-ci dans les airs. C'est Landers qui s'imposa. La Muppet menait désormais 5 à 4. Il avait une énorme soif de vaincre afin de se faire remarquer et décrocher ainsi cette fameuse bourse. Après ce duel remporté, Landers lança à Atton qu'il serait toujours un amateur. Atton répliqua qu'il jouait pour aller au Brésil !

Il restait 4 minutes à jouer. Landers marqua personnellement Olivier Atton. Jack Morris ne trouvait pas de solution et fut surpris par Danny Mellow qui lui chipa la balle. Mark Landers n'était pas satisfait d'avoir seulement un but d'écart. Il demanda à son équipe d'attaquer. La meilleure défense était l'attaque. La Muppet faillit d'ailleurs être récompensée mais Allan Crocker fit enfin un arrêt et en y mettant la manière. Crocker relança sur Becker. Ce dernier voulait centrer sur Atton mais Landers ne le lâchait pas d'une semelle. Ben Becker lui fit quand même la passe et un nouveau duel entre les deux capitaines allait avoir lieu.

Les deux hommes sautèrent en l'air et tapèrent le ballon en même temps de la tête. Mais Atton se releva le premier et fonça au but. Landers, battu en vitesse, se jeta de loin en le taclant violemment par derrière mais Olivier Atton sauta avec le ballon et égalisa (5-5). La Muppet n'avait jamais encaissé autant de buts au cours d'une même partie.

Depuis le bord du terrain, Roberto analysa les forces d'Olivier : bon de la tête, le meilleur de tous en contre attaque tandis qu'il trouvait Mark Landers mauvais perdant. Quant au père d'Olivier, il pensait à son fils depuis son bateau. Il dit de son fils qu'il était honnête et courageux. Le match semblait se terminer sur un score nul mais Landers ne voyait qu'un seul vainqueur. Il voulait se battre jusqu'au bout.

Commander

Commentaires