21.- Les larmes d'un capitaine

Vidéo

Résumé

Au moment d'engager, Mark Landers reconnut au fond de lui qu'Olivier Atton était un joueur surdoué alors qu'il pensait au début du championnat que personne n'était capable de rivaliser avec lui. Toutefois, il tenait absolument à remporter ce match. Il demanda à Danny Mellow de lui passer la balle au moment de l'engagement et déclancha une frappe puissante instantané qui surprit tout le monde y comprit Olivier Atton, trop court pour intercepter la balle. Heureusement pour la New Team, le ballon heurta la barre transversale.

La Muppet joua l'attaque totale et Landers intercepta une passe de Carter. Mark voulait gagner pour lui mais aussi pour sa famille qui était devant la télévision. Atton ne comptait pas se laisser faire et se mit devant Landers pour le bloquer tandis que le père d'Olivier était pris dans une violente tempête. De plus, leur radio était tombée en panne. Danny Mellow apporta son aide mais son capitaine refusa de lui passer le ballon : c'était un duel entre lui et Atton. Landers réussit à se défaire d'Olivier Atton après plusieurs minutes mais le capitaine de la New Team effectua un joli tacle glissé, envoyant ainsi le ballon en touche.

Bob Denver récupéra la balle et attendit la coup de sifflet final. Danny Mellow se précipita sur le défenseur de la New Team et frappa au but. L'effet de surprise fut totale et le jeune joueur de la Muppet offrit la victoire à son équipe sur le score de 6 à 5 (ndlr : dans le manga, la Muppet s'impose 7 à 6) après un match d'une très grande intensité. Olivier tomba à terre. Même si la Muppet avait gagné, Olivier Atton et Mark Landers était à égalité sur le plan personnel. C'était la première défaite de la New Team. Olivier versa quelques gouttes de larmes mais se releva assez vite. Mark Landers avait tout vu. Le public applaudi longuement les deux équipes à leur sortie du terrain.

Devant leurs entraîneurs, tous les joueurs de la New Team se mirent à pleurer. Olivier était triste pour son ami Thomas Price, le grand absent du match. Il pensait ne plus pouvoir tenir la promesse faite à son gardien. Roberto arriva et dit à Olivier d'arrêter de pleurer.

Dans le camp de la Muppet tout le monde avait le sourire ... sauf Mark Landers. Il se remémora son tir lointain qui échoua sur la barre. C'était en partie à cause d'Olivier qui effleura le ballon. Il se souvint également du duel en fin de match qui tourna à l'avantage du numéro 10 de la New Team. Il se demandait comment un force si grande pouvait se cacher dans un corps aussi petit.

Roberto annonça à son équipe qu'il pouvait encore jouer la finale malgré leur défaite. Peter Colby leur confirma à leur tour en leur disant qu'il fallait se classer dans les deux premiers de la poule. Le moral était revenu dans l'équipe. Au micro, on annonça qu'Olivier était attendu d'urgence au secrétariat pour un appel téléphonique. C'était Thomas Price qui leur dit de ne pas se laisser abattre d'autant qu'ils avaient fait un très gros match. Il leur promit qu'il ferait tout pour revenir le plus rapidement possible dans l'équipe.

Les deux recruteurs de l'équipe de Toho qui regardaient le match à l'extérieur du terrain allèrent trouver Mark pour lui dire que c'était lui qui avait été retenu pour la bourse. Elle lui serait versée pendant les dix prochaines années afin de payer ses frais de collège et d'université ainsi que les dépenses quotidiennes. Toutefois, Olivier Atton avait retenu également leur attention. Pour prendre leur décision, ils avaient décidé de choisir le vainqueur de ce match. Mais ce match c'était son équipe qui l'avait gagné. Landers et Atton étaient à égalité. Pour avoir la bourse, il lui fallait gagner le championnat. C'était la consigne.

Les autres matchs du championnat débutèrent dont celui de la Flynet dans le groupe C qui s'imposa par deux buts à zéro face à Nagano (ndlr : nom japonais) grâce à leur collectif. La New Team était venue encourager la Flynet de Philippe Callaghan. Dans le groupe D, la Mambo de Julian Ross était opposée au Gemini Club. Ce dernier avait de nombreuses supportrices dans les tribunes. La New Team assista là aussi à la rencontre et fut éblouie par la performance du capitaine de la Mambo, auteur de cinq buts. Pour Olivier, ses principaux adversaires étaient désormais Mark Landers et Julian Ross.

A bord de son bateau, Mickael Atton avait beaucoup lutter pour vaincre la tempête tout comme son fils sur le terrain. Dans l'après-midi, La New Team remporta facilement son second match du groupe A en s'imposant 9 à 0 contre Omnibus. La New Team se voyait aller en Finale mais les Hot Dog vinrent les voir pour leur dire que c'est eux qui accèderont à la finale contre les Muppet. Peter Colby dit à ses joueurs que les Hot Dog était une très bonne équipe comme le prouve leur victoire 10 à 0 contre l'Omnibus.

Commander

Commentaires