5.- Le grand jour

Vidéo

Résumé

Le matin du match, les équipiers de Thomas Price se rendirent chez le gardien pour savoir si il allait bien disputer la rencontre. En effet, ce dernier s'entraîner sans relâche et n'avait donner aucune nouvelle. Roberto l'aperçut par hasard en haut de la colline où il vit le gardien en pleine concentration puis envoyer son ballon comme l'avait fait quelques jours auparavant Olivier Atton.

Le tournoi débuta avec de nombreuses disciplines au programme comme le base-ball, le volley-ball ou le judo. La San Francis était en plein doute après la volatilisation de son gardien tandis que la New Pie semblait pleine d'entrain à quelques heures du coup d'envoi. Les deux équipes se croisèrent même en pleine ville. Battus 30 à 0 lors de leur dernière confrontation, les joueurs de la New Pie se donnèrent l'objectif d'encaisser au maximum dix buts mais Olivier était plus ambitieux intérieurement. La New Pie ne participa pas à la cérémonie d'ouverture, préférant mettre au point une nouvelle tactique. Leur match face à San Francis était la dernière épreuve du tournoi avec un coup d'envoi à 14 heures.

Roberto se rendit au stade longtemps à l'avance où il s'imagina le match à venir. En regardant Olivier jouer, c'était un peu comme si c'était lui sur le terrain. Maggie Atton, le rejoignit peu de temps après. Elle lui demanda des nouvelles de sa vue. Le match occupant toutes ses pensées, il ne se préoccupait pas de son cas personnel. Madame Atton lui demanda ce que représentait la Coupe du Monde car le rêve d'Olivier était que le Japon remporte un jour cette compétition. Roberto décrit la Coupe du Monde comme des Jeux Olympiques où il n'y avait que du football et que pour certains pays elle était plus importante que les JO.

La rencontre étant programmé" en dernier, les joueurs purent en profiter pour assister aux dernières épreuves. Lors de la course d'athlétisme, il manquait un participant au couloir numéro 6 après le forfait d'un élève de la New Pie. Un handicap qui risquait de s'avérer gênant pour le classement général d'autant que Saint Francis menait 21 à 9. Olivier prit part au départ de la course du 100 mètres et doubla tous les adversaires alors qu'il avait couru avec un ballon. Tout le monde resta méduser !

Ben Becker se plaisait dans sa nouvelle ville car c'était ici qu'on jouait le plus au football dans tout le Japon. Jack Morris de la Naughty Boy considéra la New Pie comme les grands favoris après les avoir joué en match amical et surtout avec l'apport d'Olivier Atton. Alors qu'il ne restait plus qu'une épreuve, les deux équipes était à égalité au classement avec 120 points chacune. Pour San Francis, la victoire ne faisait aucun doute tant le match de football semblait une formalité ... En apprenant que le vainqueur du 100 mètres allaient jouer le match, leurs certitudes s'amenuisèrent.

Ben Becker arriva à l'école pour s'inscrire mais le concierge lui dit qu'aucune inscription ne pouvait être effectué car tout le monde était déjà au match. Il se rendit au stade dans une enceinte qui était pleine à craquer. Les joueurs de la New Pie étaient un peu tétanisés de voir tant de monde mais Olivier et Roberto les rassurèrent. Olivier jeta un oeil en direction du banc de Saint Francis et vit que Thomas Price n'était toujours pas là.

Pendant ce temps, Ben était sur le chemin qui mène au stade. Tout comme Olivier qui ne quittait jamais son ballon, Ben s'amusa en décrochant un tir puissant entre un mur et un lampadaire. Thomas Price arriva au même moment et d'un surprenant réflexe arrêta le ballon d'une main. Ben resta stupéfait ! Thomas arriva finalement au stade alors que les deux équipes étaient déjà sur le terrain. Le gardien réédita son discours de la dernière fois en disant à Olivier que seul le fait de lui marquer un but l'intéressé, peu importe le résultat. Mais Olivier n'était pas du même avis car il voulait gagner le match ... et le tournoi !

Alors que les supporters de la San Francis donnaient de la voix, ceux de la New Pie étaient au repos en l'absence de Patty. Cette dernière arriva juste à temps après avoir été transportée par un motard. Elle avait fabriqué un drapeau tout neuf pour l'occasion en passant tout la nuit à le concevoir. Bruce taquina Olivier en lui disant que Patty avait accroché sur lui.

Quant à Thomas Price, il dit à ses coéquipiers qu'il n'avait aucune intention de perdre contre Olivier Atton et encore moins d'encaisser le moindre but. La tactique était simple, si ils empêchaient Olivier de marquer, la New Pie n'avait aucune chance. A l'entrée des joueurs sur le terrain, le père d'Olivier accosta et prit illico un taxi. Bruce se remémora les progrès réalisés par toute son équipe.

Dés le début de la rencontre, les joueurs de la San Francis furent perturbés par le positionnement d'Olivier Atton. En effet, celui-ci jouait tout simplement défenseur au poste de libéro. C'était la tactique secrète qui avait été mise en place par Roberto. Johnny Mason, la terreur des surfaces, se retrouva face au but idéalement servit par Ted Carter mais Olivier effectua un superbe tacle glissé. La tactique de la New Pie était parfaitement au point.

Olivier partit dans une série de dribble et lança en profondeur Bruce Harper. Il tira ce qui n'était pas pour plaire à Thomas Price qui voulait un duel uniquement avec Atton. Il arrêta le tir au dernier moment sans même regarder la balle ! De plus, Thomas Price se montra arrogant en demandant à ses équipiers de gagner 50 à 0 !

Commander

Commentaires