8.- Le remplaçant

Vidéo

Résumé

Juste après l'égalisation, l'arbitre siffla la fin du temps réglementaire. Les deux équipes étant à égalité, les prolongations eurent lieu pour désigner le vainqueur avec deux mi-temps de 5 minutes. La New Pie n'avait jamais joué de prolongation.

Roberto félicita à la pause Olivier. Le but qu'il avait marqué ressembler fort à celui mit par Sedigno quelques jours auparavant. C'était la première fois qu'Olivier réussissait un tel geste ! Cependant, la New Pie était confrontée à un grave problème. Bruce Harper, blessé après son choc avec Ted Carter, ne pouvait pas reprendre le match d'autant que mademoiselle Gould, la soigneuse, qui était également la maîtresse de la classe de CM2, confirma qu'il devait regagner l'infirmerie. C'est alors que Ben Becker passa par dessus les balustrades et atterrit sur le terrain. Ben, qui s'y connaissait un peu, indiqua au capitaine de la New Pie qu'il s'était foulé la cheville.

Patty demanda dans les tribunes si quelqu'un savait jouer au football. Jack Morris, le capitaine de la Naughty Boys, et Charlie Custer des York Town se portèrent volontaires mais tous deux ne pouvaient pas jouer car ils ne faisaient pas partis de l'école de la New Pie. Ben Becker, qui venait de s'inscrire ce jour là, se porta candidat à son tour. Vu que personne ne le connaissait, ils lui demandèrent si il savait jouer. Alors que Custer et Morris essayait de se prendre la balle pour montrer qu'ils avaient le niveau, Ben Becker surgit et leur prit le ballon.

Du côté de la San Francis, Thomas quitta le terrain et ne voulut pas jouer les prolongations après le but encaissé. Ayant perdu son défi, il n'avait plus de raison de jouer ce match. Alors qu'il partait, son entraîneur personnel, Freddy Marshall, lui mit une gifle et lui dit de rester car cela ne serait pas le seul but qu'il encaissera dans sa carrière. Thomas Price, se montra moins arrogant, et décida de rester alors que du côté de la New Pie, Olivier Atton et Ben Becker, allaient jouer en attaque.

Le nouveau duo se montra très entreprenant mais à chaque fois Thomas Price fut impeccable devant sa ligne malgré les tentatives d'Atton et Becker. C'était la New Pie qui faisait désormais le jeu au contraire de San Francis qui se fatiguait à défendre.

Thomas Price avait radicalement changé d'attitude. Il était désormais plus impliqué dans son équipe. Il voulait gagner le match en non plus se focaliser sur son duel avec Atton. A la fin de la première mi-temps de la prolongation, les deux formations étaient toujours à égalité. La San Francis, spécialiste de l'attaque rapide, se montra la plus entreprenante au début de la seconde période. Après un joli jeu collectif, Johnny Mason fit une reprise de volée qui fut superbement détournée par le gardien de la New Pie.

Ted Carter s'apprêta à tirer le corner quand Thomas Price sortit de ses cages et réclama le ballon. Alors que tout le monde s'attendait à une tête de Paul Diamond, Johnny Messon ou Bob Denver, chacun très adroits dans le jeu aérien, c'est Thomas Price qui hérita du ballon et, qui d'une frappe canon dés 30 mètres, donna l'avantage à son équipe. Le gardien de San Francis avait compris que le point faible de la New Pie était sa défense !

Les joueurs de San Francis voulurent à nouveau faire la tactique de la passe à dix mais Thomas refusa ce coup-ci. Il leur fit comprendre qu'avec cette attitude, il n'y avait aucune gloire. Il ne restait plus qu'une minute à jouer mais Olivier et Ben croyait encore à une possible égalisation tout comme l'ensemble de l'équipe. Même si c'était son premier match avec eux, Ben Becker se sentait comme chez lui dans sa nouvelle équipe.

Commander

Commentaires